poeme-d-amitie (2)

Elle était devenue sa ‘folie’’

Elle a réveillé en lui

Toutes les obsessions

Face à lui, elle était en total abandon

 

Ses soyeuses lèvres rouges

Sur ces morceaux de chocolat

Un supplice et son corps qui bouge..

Lui, par ses parole le faisait danser

 

Elle était son fruit défendu

Sa manière de lever ses cheveux

De dégager doucement sa nuque

Son regard vertigineux…

 

Cet appel d’un corps à corps

Ses caresses fusionnelles

Un instant tout s’arrête

Et là revoilà qui vers elle,

L’appelle encore

 

Elle lui a dévoilé ses desseins délicieux

Il découvre avec la fulgurance

Le pouvoir érotique qu’elle a sur lui

Le calvaire que sont amour et désir

 

Il est dans un total égarement

Elle a réveillé en lui tous les flammes

Il la désir d’une façon si intense

 

Elle n’était qu’une femme

Lui, la désirait

Elle, voulait l’aimer

 

Entre eux il y avait un écran

Une ‘connex’ Bruxelles-Alger

Tout est resté dans la ‘’RAM’’