http://plume-de-poete.over-blog.com/2018/08/defi-n-177-theme-une-partie-de-toi.html

http://plume-de-poete.over-blog.com/2018/08/defi-n-178-theme-traces-d-un-autre-temps.html

 

Exceptionnellement, j’ai réuni deux atelier d’Evy,

car les sujets me touchent mais en pensant aux mêmes personnes,

alors voici un poème plus long que d’habitude mais écrit avec mon cœur

 

Une part de toi.. des traces de vous…

 

Une part de toi

Gardé précieusement en moi

Des souvenirs

Qui font rire ou souffrir

 MEMENE (1)

 

"Mèmène", chez qui j'ai grandi et appris tant de choses..

De toi ma marraine

Que j’appelais ‘’Mèmène’’

Cette enfance à la campagne,

Ma bulle de cocagne

De toi,  j’ai gardé tant en moi

Tu étais toujours là pour moi

Du quotidien, de la vie, tu m’as tant appris

Le respect, la beauté et l’altruisme

Tu n’es plus là pour me conseiller

Mais je pense agir comme tu aurais aimé

 

Vous mes grands parents

Exemple de courage et de ténacité

La vie ne vous a pas laissé le temps

Vous avez élevé vos enfants et durement travaillé

La maison, l’Allemagne et les voitures

Etaient vos passions  comme moi et la lecture

La maladie vous a enlevé

Oh combien vous me manquez

Aujourd’hui je suis seule

Mais j’ai gardé tant de vos valeurs

IBRAHIM 10 décembre 2012 avec momone (2)

 Ma grand-mère, Simone 'Momone', avec Ibrahim en Décembre 2012,

elle est aussi la soeur de ma marraine et de mon Parrain

Parrain je n’ai pas su te dire au revoir

Je n’ai pas su rire une dernière fois avec toi

Depuis toujours tu veillais sur moi

Ce dont j’avais besoin, tu le savais mieux que moi

De toi j’ai gardé l’amour des livres

Tu m’as appris que la culture fait vivre

En septembre, je rentrais  à l’école le cartable plein

De beaux vêtements et des chaussures en daim

Tu m’as offert des Noëls magiques

Et même dans les pires moments tu savais faire le comique

 

De vous j’ai gardé  des odeurs

Les gâteaux, les livres, les couque au beurre..

Des objets qui me parlent de  vous

Une broche, un pull, ul carnet rouge

Avec vous j’ai découvert de beaux endroits

Maredsous, Le Luxembourg, un banc pour broder sous un arbre

 

J’ai en tète des chansons , leurs paroles

Frèdo, Piaf, Luis Mariano..

Je me souviens de nos fous rires

En regardant Fernandel, Bourvil.

Sans oublier nos petits compagnons

Veaux, lapins, chatons

Je garde ces sensations de douceur

Et tous ces moments de Bonheur

Un jour on se retrouvera

Et le bonheur continuera…