languages_feature_v3_tcm4-833994

 Fasgianu organise cette 300ème de MCO, la chanson en deux langues...enrichissant!!

http://fasgianu.eklablog.com/

Blog organisateur des défis  Frambie/Melo http://frambie.eklablog.fr/themes-participants-mco-p715642

 

Laurent Voulzy- Le soleil donne (1988)

 

Laura Pausini et Hlne Segara - On noublie jamais rien, on vit avec

On n'oublie jamais rien, on vit avec  

Hélène Ségara
Ce n'est jamais qu'une histoire
Comme celles de milliers de gens
Mais voilà, c'est mon histoire
Et bien sûr c'est différent
On essaie, on croit pouvoir
Oublier avec le temps
 
Ensemble
On n'oublie jamais rien, on vit avec
 
Laura Pausini
Forse non sei stato mai
Il presente che vorrei
E sbagliavo a fare tuoi
Quei progetti solo miei
Ma ho imparato a dire no
All'illusione che ci sei
 
Ensemble
Per vivere il ricordo che ho di noi
 
(refrain ensemble)
On a plusieurs vies
Mais une seule grande histoire de cœur
Quand l'amour s'enfuit
Il n'y a jamais de vainqueur
Si on pouvait tout refaire
Balayer nos erreurs
On n'oublie jamais rien, on vit avec
 
Laura Pausini
Per ogni viaggio che faro'
Per ogni abbraccio che darai
So che mi proteggero'
Non dimentichero' mai
 
Hélène Ségara
J'attendais une autre chance
Je ne l'ai pas vue venir
 
ensemble
On n'oublie jamais rien, on vit avec
 
(Refrain Ensemble)
 
Hélène Ségara
Quand tu lui disais : « Je t'aime. »
Tu entendais pour la vie
 
ensemble
On n'oublie jamais rien !
 
Laura Pausini
So che mi proteggerò
Non dimenticherò mai
 
ensemble
On n'oublie jamais rien !
 
Hélène Ségara
C'est toujours le même problème
Laura Pausini
On croit ce qu'on a envie
 
ensemble
On n'oublie jamais rien, on vit avec
 
Hélène Ségara
On a plusieurs vies
Mais une seule grande histoire de coeur
ensemble
Quand l'amour s'enfuit
Il n'y a jamais de vainqueur
Hélène Ségara
Si on pouvait tout refaire
ensemble
Balayer nos erreurs
On n'oublie jamais rien, on vit avec

 

Sami Yusuf Mother Arabic Version

Versoin anglaise-arabe

Sami yousuf écrit cette chanson pour sa maman

https://lyricstranslate.com/fr/mother-m%C3%A8re.html-0

Mère

Béni est ton visage
Béni est ton nom
Ma bien-aimée
 
Béni est ton sourire
Qui donne à mon âme l'envie de voler
Ma bien-aimée
 
Toutes les nuits et toutes les fois
Où tu t'es occupée de moi
 
Mais je ne m'en suis jamais rendu compte
Et maintenant il est trop tard
Pardonne-moi
 
Maintenant je suis seul
Rempli de tant de honte
 
Pour toutes les années
Où je t'ai causé de la douleur
 
Si seulement je pouvais
Dormir dans tes bras à nouveau
 
Mère, je suis perdu sans toi
 
Tu étais le soleil
Qui illuminait mes jours
 
Maintenant qui essuiera
Mes larmes ?
 
Si seulement j'avais su
Ce que je sais aujourd'hui
 
Mère, je suis perdu sans toi

Bernard Lavilliers - Noir Et Blanc

C´est une ville que je connais Une chanson que je chantais. Y a du sang sur le trottoir
C´est sa voix, poussière brûlée C´est ses ongles sur le blindé.
Ils l´ont battu à mort, il a froid, il a peur. J'entends battre son cœur
De n´importe quel pays, de n´importe quelle couleur.
Po Na Ba Mboka Nionso Pe Na Pikolo Nionso
Il vivait avec des mots Qu´on passait sous le manteau Qui brillaient comme des couteaux.
Il jouait d´la dérision Comme d´une arme de précision. Il est sur le ciment, mais ses chansons maudites
On les connaît par cœur, La musique parfois a des accords majeurs Qui font rire les enfants mais pas les dictateurs.
De n´importe quel pays, de n´importe quelle couleur. La musique est un cri qui vient de l´intérieur.
Ça dépend des latitudes Ça dépend
Ça dépend des latitudes Ça dépend d´ton attitude C´est cent ans de solitude.
Y a du sang sur mon piano Y a des bottes sur mon tempo.
Au-dessous du volcan, je l´entends, je l´entends J´entends battre son cœur.
La musique parfois a des accords mineurs Qui font grincer les dents du grand libérateur.
De n´importe quel pays, de n´importe quelle couleur.
La musique est un cri qui vient de l´intérieur.
C´est une ville que je connais Une chanson que je chantais Une chanson qui nous ressemble. ?
C´est la voix de Mandela Le tempo docteur Fela
Écoute chanter la foule avec tes mots qui roulent Et font battre son cœur.
De n´importe quel pays, de n´importe quelle couleur. La musique est un cri qui vient de l´intérieur
De n´importe quel pays, de n´importe quelle couleur. La musique est un cri qui vient de l´intérieur
De n´importe quel pays, de n´importe quelle couleur. La musique est un cri qui vient de l´intérieur
Po Na Ba Mboka Nionso Pe Na Pikolo Nionso La musique est un cri qui vient de l´intérieur
Po Na Ba Mboka Nionso Pe Na Pikolo Nionso La musique est un cri qui vient de l´intérieur
Po Na Ba Mboka Nionso Pe Na Pikolo Nionso