Chez Assoula

15 juillet 2019

Chiots à vendre

 

Un commerçant était en train de clouer une affiche annonçant des "chiots à vendre" au-dessus de sa porte. De telles affiches ont le don d'attirer les enfants et comme par hasard, un petit garçon apparut bientôt sous l'affiche du commerçant.    

" Combien vendez-vous ces chiots ?"  demanda-t-il.

Le commerçant répondit: " Entre 30 et 50 dollars ". 

Le petit garçon fouilla dans ses poches et en tira de la petite monnaie.

 "J'ai deux dollars trente-sept, dit-il. Est-ce que je peux les regarder s'il vous plaît ? "

Le commerçant sourit et siffla ; du chenil ils virent sortir Lady, qui accourut vers eux en passant par le couloir du magasin, suivie de cinq petites boules de poils.   

780a5b84064e17842e78fd888fd686bc

Un des chiots traînait derrière à une bonne distance. Aussitôt qu'il le vit, le petit garçon montra du doigt le chiot qui boitait derrière les autres:" Qu'est-ce qu'il a celui-là ? " Le commerçant lui expliqua que le vétérinaire avait examiné le chiot et avait découvert une malformation de la hanche.  Il boiterait toujours. Il serait toujours infirme. 

 Le petit garçon devint tout excité. " C'est ce petit chien-là que je veux acheter ".

Non, dit le commerçant, tu ne veux pas acheter ce chien ?

Mais si tu le veux vraiment, alors je vais te le donner ".  

Le petit garçon se fâcha. Il regarda le commerçant droit dans les yeux et dit:    "Je ne veux pas que vous me le donniez. Ce petit chien vaut aussi cher que les autres et je le paierai plein prix.    En fait, je vais vous donner 2,37 $ maintenant et 50 cent par mois jusqu'à ce qu'il soit à moi".


Le commerçant répliqua : " Tu ne veux pas vraiment acheter ce petit chien. Il ne sera jamais capable de courir et de sauter et de jouer avec toi comme les autres chiots". Sur ce, le petit garçon se pencha, retroussa la jambe de son pantalon et découvrit une jambe gauche affreusement tordue, soutenue par un appareil orthopédique.   

Il regarda le commerçant et dit doucement: " Eh bien, je ne cours pas très bien moi-même et le petit chien aura besoin de quelqu'un qui puisse le comprendre ! "

Posté par Assoula Warda à 04:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


11 juillet 2019

MCO nos participations pour de belles vacances

MCO-Frambie

images

http://frambie.eklablog.fr/musique-mco

quelque peu en retard, mais je rentre de Provence ;  Nous voila en vacances..je vous laisse un petit "mix max" de mes plus beau souvenirs d'été...

Avant tout un petit clin doeil à mes prochaines vacances...

O-Zone - Dragostea din tei

Les Jolies Colonies de Vacances

Righeira "Vamos a la playa" | Archive INA

Kaoma - Lambada (1989)

Music+Cinema: Le Chanteur de Mexico/Luis Mariano 1)Mexico (Lyrics)

 

Yakalelo- Nomads

The Underdog Project - Summer Jam (Official Video HD)

François Deguelt - Le Ciel, Le Soleil Et La Mer

 

Tony Esposito "Papa Chico"

Crazy Horse - De juillet jusqu'a septembre

 

Richard Cocciante "Le coup de soleil" | Archive INA

 

Et  mes préférées...

Laurent Voulzy- Le soleil donne (1988)

 

Michel Jonasz "Les vacances au bord de la mer" | Archive INA

 

Et sous vos parasols...

Posté par Assoula Warda à 22:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

08 juillet 2019

Khalil gibran: L'amour

Alors Almitra dit, Parle-nous de l'Amour.

Et il leva la tête, regarda le peuple assemblé, et le calme s'étendit sur eux.

Et d'une voix forte il dit :

* Quand l'amour vous fait signe, suivez le, bien que ses voies soient dures et rudes. Et quand ses ailes vous enveloppent, cédez-lui, bien que la lame cachée parmi ses plumes puisse vous blesser. Et quand il vous parle, croyez en lui, bien que sa voix puisse briser vos rêves comme le vent du nord dévaste vos jardins. Car de même que l'amour vous couronne, il doit vous crucifier. De même qu'il vous fait croître, il vous élague. De même qu'il s'élève à votre hauteur et caresse vos branches les plus délicates qui frémissent au soleil.

Ainsi il descendra jusqu'à vos racines et secouera leur emprise à la terre.

Comme des gerbes de blé, il vous rassemble en lui.

Il vous bat pour vous mettre à nu.

Il vous tamise pour vous libérer de votre écorce.

Il vous broie jusqu'à la blancheur.

Il vous pétrit jusqu'à vous rendre souple. Et alors il vous expose à son feu sacré, afin que vous puissiez devenir le pain sacré du festin sacré de Dieu.

 

57183749_856535104682307_4322473464859459584_n

 

Toutes ces choses, l'amour l'accomplira sur vous afin que vous puissiez connaître les secrets de votre cœur, et par cette connaissance devenir une parcelle du cœur de la Vie. Mais si, dans votre appréhension, vous ne cherchez que la paix de l'amour et le plaisir de l'amour, alors il vaut mieux couvrir votre nudité et quitter le champ où l'amour vous moissonne, pour le monde sans saison où vous rirez, mais point de tous vos rires, et vous pleurerez, mais point de toutes vos larmes. L'amour ne donne que de lui-même, et ne prend que de lui-même.

L'amour ne possède pas, ni ne veut être possédé. Car l'amour suffit à l'amour.

Quand vous aimez, vous ne devriez pas dire,

"Dieu est dans mon cœur",

mais plutôt,

"Je suis dans le cœur de Dieu".

 

Et ne pensez pas que vous puissiez infléchir le cours de l'amour car l'amour, s'il vous en trouve digne, dirige votre cours. L'amour n'a d'autre désir que de s'accomplir.

Mais si vous aimez et que vos besoins doivent avoir des désirs, qu'ils soient ainsi :

- Fondre et couler comme le ruisseau qui chante sa mélodie à la nuit.

- Connaître la douleur de trop de tendresse.

- Etre blessé par votre propre compréhension de l'amour et en saigner volontiers et dans la joie.

- Se réveiller à l'aube avec un cœur prêt à s'envoler et rendre grâce pour une nouvelle journée d'amour ;

- se reposer au milieu du jour et méditer sur l'extase de l'amour ;

- retourner en sa demeure au crépuscule avec gratitude ;

et alors s'endormir avec une prière pour le bien-aimé (ou la bien-aimée) dans votre cœur et un chant de louanges sur vos lèvres.

Posté par Assoula Warda à 07:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

01 juillet 2019

Conte Zen sur la raison

Trois moines se promènent dans le jardin. L’un d’eux apercevant un escargot, s’apprête à l’écraser quand le second moine le retient.

– Attention, tu as failli écraser cet escargot, lui dit-il. – Oui, je sais, je l’ai fait exprès. – Mais pourquoi vouloir tuer cet escargot ? – C’est un nuisible. Il mange les salades que notre frère jardinier essaye de faire pousser. Il se donne beaucoup de mal pour soigner le jardin et ainsi nous offrir une nourriture abondante et saine.

– Mais cet escargot fait partie de ce monde. Il a droit de vie tout comme l’oiseau qui picore les graines, ou le renard qui chasse les poules !

Voyant que leur point de vue divergeait complètement, ils se tournèrent vers le troisième moine, qui avait gardé le silence, et observait la discussion. 

– Qu’en penses-tu, toi ? Lui dirent-ils en cœur.

Le troisième moine réfléchissait à une réponse à donner, mais pour lui, l’un comme l’autre avaient de bons arguments.

– Je pense que nous devrions aller voir le Grand Maître. Dans son infinie sagesse, il trouvera qui de vous deux a raison.

Les deux autres moines acquiescèrent, et ils partirent de ce pas voir le Grand Maître.

wwkBowi6b1fO933w2YYGGwb4vXY

 

– Grand Maître, dit le troisième moine, mes amis ont un différent, et je ne peux trouver lequel des deux à raison. – Et bien, dit le Grand Maître, racontez moi ça.

– J’ai voulu écraser un escargot dans le jardin. C’est un nuisible qui mange les salades que notre frère jardinier essaye de faire pousser. Il travaille dur au jardin, et cet escargot détruit le fruit de ce dur labeur, dit le premier moine.

– Oui, tu as raison, dit le Grand Maître. – Mais cet escargot a le droit de vivre, et s’il mange des salades, c’est qu’il les trouve à son goût. Ainsi est faite la nature ! – Oui, tu as raison, dit le Grand Maître.

Le troisième moine pris la parole et dit :

– Mais Grand Maître, vous donnez raison à mes deux amis alors que leurs points de vue sont diamétralement opposés ! Si l’un a raison, l’autre a forcément tort !

Et le Grand Maître lui répondit : – Oui, tu as raison.

Souvent nous voulons avoir tellement raison et avoir "la vérité" absolue que nous en gâchons nos relations ainsi que notre propre état émotionnel.

Posté par Assoula Warda à 01:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

22 juin 2019

MCO..en vacances.....pour la dernière

 

122582628

copie-de-th

Eh oui me revoilà...Et pour la dernière avant l'été à la mer, à la campagne ou sur un coin de verdure..chantons les nos belles vacances..!!!

L'organisatrice frambie, voici son blog... http://frambie.eklablog.fr/musique-mco-c18203335 vous atendons NOMBREUSES!!!

Zxceptionnellement la mise à jour avec vos participation sera en retard, le 12 juillet car je part du 31 au 11 juillet en Provence....

Est ce que tu viens pour les vacances - David et Jonathan

Posté par Assoula Warda à 22:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


21 juin 2019

Musique à Coeur Ouvert..Nos choix à la belge!

  http://frambie.eklablog.fr/musique-mco-c18203335 )

images

  

TV RTL "Du velo sans les mains" Jeff Bodart, 1994

profitons des beaux jours
pour vider nos querelles
et toutes nos vieilles rancœurs
direction la poubelle
écrasons dans sa toile d'araignée du matin
épargnons celle du soir au moins jusqu'a demain
libérons les sirènes du filet des pêcheurs
et laissons la musique nous gagner en douceur

Annie Cordy, cette chanson me rapelle la premiere fête des mères à l'école d'Ibrahim, il me la chantait chaque soir...

Annie Cordy Ma plus jolie chanson YouTube

 

Maman, tu es ma plus jolie chanson
Tu es pour moi la grande amie
Qui veille sur ma vie
Tant que les étoiles brilleront
Tu seras ma plus jolie chanson

Arno - Les Yeux De Ma Mere

Dans les yeux de ma mère
Il y a toujours une lumière
Dans les yeux de ma mère
Il y a toujours une lumière
L'amour je trouve ça toujours
Dans les yeux de ma mère
Dans les yeux de ma mère
Il y a toujours une lumière

 

Axelle, cette fille si simple d'une grande gentillesse...

Axelle Red - Parce que c'est toi (Clip Officiel)

Oh non, pas toi
Vraiment pas toi
Parce que c'est toi le seul à qui je peux dire
Qu'avec toi je n'ai plus peur de vieillir

 

Notre Pierrot tant regretté..17ans déjà...

ENSEMBLE - Pierre Rapsat

 

Sur cette étrange mappemonde
Où le plus beau côtoie l'immonde
Pour se défendre Tout ce que l'on cherche à nous prendre
Tout ce que l'on cherche à nous vendre pour se comprendre
Ensemble, ensemble Même si l'on n'est différent
Et savoir traverser le temps Tout simplement ensemble
Car même si tout va plus vite
Il y a antant de choses tristes Autour de nous
Dans les images qu'on nous propose
Autant de gens qui s'opposent
Et de portes closes
Une très belle reprise de Piaf ( 1940) par les Anversois Vaya Con Dios

Vaya con Dios - Johnny

 

Et ce groupe de Flandres connu à travers le monde...

Hooverphonic - Mad About You (Live at Koningin Elisabethzaal 2012)

 

Et chez vous:

Frambie http://frambie.eklablog.fr/chansons-belges-a165500858

 

Posté par Assoula Warda à 23:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 juin 2019

Mes amies....

 

BLOG EN PAUSE (3)

Je ne suis pas très présente, je pars bientôt en vacances avec robin et sa maman en Provence, nous avons beaucoup de commandes en menuiserie ; Ne vous inquiétez donc pas je suis bien, mais je profite de la campagne de la rivière…bref de mon nouveau chez moi

Il n’y aura rien pas de sujet jusqu’au12 aout, nous rentrons de Mus ( Gard) le 9 juillet , le petit vient en vacances a partir du 14, j’aurais beaucoup de jardinage a faire car belle-maman ne revient que mi-aout…( nous partageons le même terrain de 1600mètres carré avec nombreux plantes fleurs arbres...)donc peu de temps pour l’internet et envie de profiter de mon beau village.

Robin travaillant à mi-temps nous voulons prendre les après midi pour qu’il me fasse découvrir tous les trésors qu’il y a dans ce petit paradis et ravailler dans l atelier de menuiserie pour préparer..Noel…

Voila donc je ne gère que les deux « Musique à cœur ouvert » de Frambie, en espérant vous voir nombreuses car c’est désert pour le moment lol

Bisous et bon week-end

Posté par Assoula Warda à 22:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 juin 2019

Musique à coeur ouvert...chez moi à la belge!!

images

C'est avec grand plaisir que j'ai accepté la deamlnde de Frambie pour cette session de Musique à Coeur Ouvert...pour le Mercredi 19..

L'organisatrice frambie, voici son blog... http://frambie.eklablog.fr/musique-mco-c18203335 vous atendons NOMBREUSES!!!

Etant belge je me suis dit...et si on chantait une fois!!!

Ah que je suis pressée de voir vos choix !!lol

En attandant j'm'en vais manger une bonne frite avec une gaufre liégeoise!!

Je vous laisse avec un grand poète et chanteur notre grand Brel...

 

Jacques Brel - Les vieux (Olympia 1966)

Jacques Brel... ♪ Les Vieux ♪

Les vieux ne parlent plus ou alors seulement parfois du bout des yeux
Même riches ils sont pauvres, ils n'ont plus d'illusions et n'ont qu'un cœur pour deux
Chez eux ça sent le thym, le propre, la lavande et le verbe d'antan
Que l'on vive à Paris on vit tous en province quand on vit trop longtemps
Est-ce d'avoir trop ri que leur voix se lézarde quand ils parlent d'hier
Et d'avoir trop pleuré que des larmes encore leur perlent aux paupières
Et s'ils tremblent un peu est-ce de voir vieillir la pendule d'argent
Qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non, qui dit: „Je t'attends“

Les vieux ne rêvent plus, leurs livres s'ensommeillent, leurs pianos sont fermés
Le petit chat est mort, le muscat du dimanche ne les fait plus chanter
Les vieux ne bougent plus leurs gestes ont trop de rides leur monde est trop petit
Du lit à la fenêtre, puis du lit au fauteuil et puis du lit au lit
Et s'ils sortent encore bras dessus bras dessous tout habillés de raide
C'est pour suivre au soleil l'enterrement d'un plus vieux, l'enterrement d'une plus laide
Et le temps d'un sanglot, oublier toute une heure la pendule d'argent
Qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non, et puis qui les attend

Les vieux ne meurent pas, ils s'endorment un jour et dorment trop longtemps
Ils se tiennent par la main, ils ont peur de se perdre et se perdent pourtant
Et l'autre reste là, le meilleur ou le pire, le doux ou le sévère
Cela n'importe pas, celui des deux qui reste se retrouve en enfer
Vous le verrez peut-être, vous la verrez parfois en pluie et en chagrin
Traverser le présent en s'excusant déjà de n'être pas plus loin
Et fuir devant vous une dernière fois la pendule d'argent
Qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non, qui leur dit: „Je t'attends“
Qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non et puis qui nous attend
 

Posté par Assoula Warda à 21:48 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 juin 2019

Café-thé°109 les loisirs: Ode à mes loisirs

 

http://www.unebonnenouvelleparjour.com/2019/05/participez-au-cafe-the-n-109-votre-ou-vos-activites-de-loisir-preferee-s.html

Ode à mes loisirs 

Ecrire pour s’exprimer

Pouvoir trouver les mots

Harmoniser,  rimer

Décrire nature, amour, maux

 

Lire pour s’évader

Pour nouer mes passions

Un pays, une époque, une réalité

Ou fruit de l’imagination

 XXX MERYEM Boite lys (2)

Broder et offrir

Prendre une aiguille, l’enfiler…

Découvrir un motif se dessiner

Quand les petites croix se suivent

 

Décorer mon petit nid

Embellir la terrasse

Choisir de beaux coloris

Pour mon refuge où je rêvasse

 

Choisir mes aliments au marché

En musique, s’épanouir en cuisinant

Avoir le plaisir d’inviter

Et dégustant et s’amusant

 gateaux chocolat-café (1)

Quand vient le bon temps

Profiter de la nature

M’émerveiller en me promenant

Et m’asseoir pour un moment de lecture

85607777

Mes broderies

http://chezassoulawarda.canalblog.com/archives/1_1_mes_broderies/index.html

Mes recettes

http://chezassoulawarda.canalblog.com/archives/recettes/index.html

 

 

Posté par Assoula Warda à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]