Chipito la joie

la-boule-le-clown-et-la-danseuse-the-ball-the-clown-and-the-dancing-girl

 

 

Le spectacle était fini il regagnait sa loge et se démaquillait.

 

Son esprit s’évada, Estrella, la danseuse acrobatique était si belle, aujourd’hui, elle avait fait sensation toute de turquoise vêtue..si belle.. Elle dansait comme sur un nuage, si légère, si gracieuse….Chaque soir, elle émerveillait les spectateurs et les fillettes la regardaient avec les étoiles dans les yeux, elles rêvaient…

 

Il se déshabilla et prit une longue douche Ces jours-ci, la chaleur était « écrasante », même la nuit, il était difficile de trouver le sommeil Alors ce soir il avait sorti son fauteuil de camping pour dormir à la belle étoile.

 

Il se contenta d’un sandwich et d’une boisson fraiche, appela ses parents pour prendre de leurs nouvelles et leur annoncer son arrivée en fin de semaine.

 

Etre un clown, avait toujours été un rêve pour lui; tout petit à chaque passage d’un cirque dans le village, il trouvait tous les moyens pour les voir, il était même parvenu à se cacher dans une loge !!.

 

Le personnage l’avait toujours fasciné, mystérieux, marrant, innocent..Le clown était comme un ami pour lui.

 

Il posa son portable sr la table, régla le fauteuil, but une dernière gorgée d’eau et ferma les yeux.

 

Depuis deux ans, il avait parcouru l’Europe avec sa deuxième famille celle du cirque et donnait cinq représentations par semaine ; le week-end il animait des fêtes, anniversaires..Il rêvait de donner des cours aux enfants…..Il avait peu d’amis, et même si des fois il se sentait un peu seule, le sourire des enfants valait mil mercis, le motivait chaque jour

 

Il y avait aussi  sa famille avec qui il restait en contact et sa maman qu’il appelait le mercredi et dans fin de semaine il irait voir sa famille il retournera chez lui pour un mois de vacances, il prendrait d, temps avec les siens, irait pique-niquer avec les enfants et se baigner dans la rivière…

 

Estrella était dans la troupe depuis cinq ans, rejetée par ses parents et sa famille pour son coté «artiste de rien» elle avait trouvé une chambre de bonne et un petit boulot chez un marchand de fruits et légumes.

 

Un jour le cirque étant venu s’installer près du parc où chaque soir, elle faisait son Yoga et son footing matinal; trois jours plus, tard elle passa un casting pour un film mais en ressortie déçue

 

 C’est alors que Momo le « père » du cirque l’avait accosté, elle lui raconta ses dernières années il la consola et lui proposa de venir lors des cinq dernière soirs, afin de présenter un numéro de dans..après tout qui ne tente rien ..n’a rien…

 

Les applaudissements ne cessèrent et tout le monde se leva, les enfants étaient éblouis..Estrella n’en revenait pas c’était une réussite ! .

 

Le lendemain elle annonça à son patron Pierrot son prochain départ avec la troupe, celui-ci la considérait comme sa fille et eu un pincement au cœur de la savoir sr le point  de partir mais elle voyait enfin son rêve se réaliser et il n’avait pas le droit de la retenir..que du contraire et il devait être heureux pour elle..

 

Chipito fr réveillé par des pleurs, il chercha autour de lui et vit la danseuse assise sur un banc.

 

-Estrella que se passe-t-il dit il en s’assoyant près d’elle.

 

-Tu vas partir et moi je serais seule. dit-elle en reniflant et essuyant ses larmes avec un petit mouchoir rose

 

-Mais e vais revenir et pis t as nos amis ici et ta famille..

 

Famille laisse moi rire ne m’en parle même pas…

 

-Que veux tu dire ?.

 

-Ma mère m’a jetée dehors le jour de mes 18ans, parce que je rêvais d’être une  « artiste de rien » et toute la famille ce sont des intellos, moi j’étais la honte pour eux-Mais t passes tes congés où alors.

 

-J’économise durant l’année et je loue une petite cabane prés de la mer dit Estrella en remettant de l’ordre dans ses longs cheveux.

 

-Alors tu n’as aucun contact avec ta famille ? dit il stupéfait.

 

-Non, j’ai essayé de les appeler, d’écrire…mais ils ne m’ont jamais répondu.

 

Chipito posa sa main sur son épaule.

 

-Pourquoi ne m’en as-t jamais parlé ?.

 

-La honte peut-être,  tu sais Chipito, les trois quarts de la troupe ici sont des paumés abandonnés, à qui Momo a donné une chance…

 

Chipito pensa à sa famille impatiente de le revoir, l’accueil qu’elle lui réservait..Quelle chance avait il d’avoir ces personnes qi l’aimait et l’attendaient

 

-Ecoute-moi, tu ne seras jamais seule, quand pars tu ? dit-il en lui prenant les deux mains.

 

-Vendredi comme tos les autres pourquoi ?

 

-viens on va voir le Père-Mais il est trois heures d matin !! dit-elle en restant sr place.

 

-Pas grave dit il en souriant et lui prenant la main.

 

 

 

Il tapa sq’à ce q’enfin Momo sorte les yex mi-overts

 

Qe se passe-t-il ?

 

- Excuse-moi mais Estrella peut –elle partir en même temps que moi mercredi ?

 

He oui, si tu veux.

 

-Mas pour mon numéro demanda la jeune femme inquiète.

 

-On allongera le temps de Magix il prépare justement un nouveau tour, ce sera l’occasion de le tester avant la nouvelle saison.

 

-Merci infiniment Père.

 

De rien  avec un grand sourire. si cela peut vous faire plaisir, je ne vois pas de problème à cela. Répondit Momo

 

-Merci Momo dit Estrella sans même savoir ce que lui cachait Chipito

 

Le patron les regarda partir d’un air attendri, ils étaient très proches ces derniers moi mais très pudiques, toutefois on sentait que quelque choses se tissait doucement entre eux…..il regarda les étoiles et retourna dormir..

 

Ils arrivèrent près de la loge de Chipito, il invita Estrella à s’asseoir il parti chercher deux  tasse de thé, elle s’installa intriguée

 

Il revient s’asseoir prés d’elle et lui tandit une tasse de thé au jasmin.

 

-Tu étais toujours souriante, jamais je n’ai entendu quoi que ce soit à ton propos et  tu semblais  heureuse…

 

-non. Les paillettes, la danse c’est mon rêve, mais perso je n’ai rien à envier…

 

-..Toi tu s une famille à la place de la beauté ou la danse et crois moi c’est bien plus important.

 

-Estrella veux tu bien venir avec moi, passer ce mois dans ma famille, mon village..tu seras comme un membre de la famille ma mère te traitera comme sa fille. Dit le jeune homme plein d’espoir.

 

Elle ne sut que dire, cette invitation était tentante et elle ne doutait pas de la véracité  des propos du gentil Clown qui attendait impatiemment sa réponse.

 

 

 

-Heu je ne sais pas….il faudrait au moins leur dire non ? Je ne veux pas déranger ta famille et surtout ta maman…

 

-Mes amis sont leurs amis, Crois-moi tu seras bien ça te fera beaucoup de bien..

 

«Pitié dis-moi oui » pensa-t-il

 

Elle réfléchit et se dit qu’elle pourrait enfin révéler à Chipito ses sentiment, mais elle hésiter de lui avouer depuis quelques semaines même s’ils se rapprochaient de plus en plus…elle sourit…

 

Alors mon étoile ? Dit-il avec un grand sourire, rassuré par l’expression du visage d’Estrella

 

-Oui je viens et ton geste me touche énormément et surtout de la part de ta famille-dit elle les larmes aux yeux et posa sa tète sur son épaule

 

Il déposa un tendre baiser sur ses cheveux et se leva

 

-Attends-moi cinq minutes, j’arrive. Il se précipita dans sa loge

 

Elle le regarda partir en souriant ; Chipito, l’homme qu’elle aimait en secret depuis plus d’un an mais par pudeur et respect elle n’avait jamais osé lui avouer et  s’était contentée en attendant de leur amitié en attendait que le temps fasse ses œuvres.

 

Elle le vit revenir dans son costume et une énorme fleur ; Il commença un numéro, le même qui avait fait craquer Estrella, elle ne put se retenir de rire et de verser quelques larmes

 

Il s’agenouilla devant elle, lui tendit la fleur et la regarda droit dans les yeux..

 

-Veux-tu être à mes cotés toute la vie ?

 

Alors lui aussi l’aimait ?! Soudain tout ce qui lui semblait impossible quelques heures avant devint possible et merveilleux.

 

-Oh mon Chipito, bien-sur j’attends cet instant en secret depuis si longtemps ! dit elle en sautant dans les bras du clown fou de joie.

 

Ils s’endormirent mains dans la main, sous un beau ciel étoilé; Le matin venu ils préparèrent leurs bagages et partirent vers la gare.

 

Ils passèrent un mois, entourés de la famille, mélangèrent les paillettes de la danseuse aux pitreries du clown et préparèrent  leur mariage en invitant toute la famille du cirque.

 

Ils firent des projets d’école de cirque et de danse….

 

Il en faut peu pour être heureux …et ne famille c’est une grande richesse