Derrière le masque

 

masks

 

(Ecrit après un groupe de paroles (en hospi psy) Sur « la joie de vivre »

Est-on vraiment heureux, ou nous l’imposons nous

On fait un faux sourire, on joue de notre voix

On fait le clown, on joue aux mimes

On fait des cabrioles, comme des gosses

En extérieur On se met un masque

Comme un objet

A qui on donne une vie

Mais au fond de notre corps fatigué

De notre cœur meurtri et notre âme

On est tout le contraire